Vaska Ilieva - Taga za roden kraj (Tristesse pour la partrie)

Publié le par ya-du-monde-aux-balkans

 
 Si les ailes d'un aigle j'avais
Pour jusque nos confins voler
Pour jusque ma terre natale arriver
Pour Ohrid et Struga discerner

Ref:
Donner moi des ailes, ô frères, que je m'envole
Que jusque ma contrée je parvienne
Que chansons et musiques j'entende
Et que là-bas,ô frères, je m'éteigne
Que chansons et musiques j'entende
Et que là-bas,ô frères, je m'éteigne

Que là-bas l'aurore m'éveille
Que là-bas le soleil me réchauffe
Que notre lac je contemple
Que dans ma Struga je parvienne
 
Ref:
Donner moi des ailes, ô frères, que je m'envole
Que jusque ma contrée je parvienne
Que chansons et musiques j'entende
Et que là-bas,ô frères, je m'éteigne
Que chansons et musiques j'entende
Et que là-bas,ô frères, je m'éteigne

Je ne peux contempler ici
Cent jours d'hivers glacés
Ici le soleil ne me réchauffe pas
Pour Struga mon coeur bat
 
Ref:
Donner moi des ailes, ô frères, que je m'envole
Que jusque ma contrée je parvienne
Que chansons et musiques j'entende
Et que là-bas,ô frères, je m'éteigne
Que chansons et musiques j'entende
Et que là-bas,ô frères, je m'éteigne
Traduction français-macédonien, Vaska Ilieva, patrie, tristesse, prevod makendonski-francuzski

Commenter cet article